Sergey Khachatryan revient au Palais avec sa sœur Lusine

Le premier Lauréat du Concours Reine Elisabeth 2005, Sergey Khachatryan, est de retour dans la salle qui l’a vu triompher. Sa sœur Lusine l’accompagne au piano. Ils proposent un récital passionnant qui comporte notamment des œuvres de deux compositeurs arméniens.

Lundi 23.04.2012 20:00

Palais des Beaux-Arts – Salle Henry Le Bœuf

Sergey et Lusine Khachatryan © Serge Derossi – NaÏve




Programme

Sergey Khachatryan violon

Lusine Khachatryan piano

 

Johann Sebastian Bach Partita pour violon n° 3, BWV 1006
Eugène Ysaÿe Sonate pour violon, op. 27/2
Vardapet Komitas Sept Danses pour piano
Arno Babadjanyan Sonate pour violon et piano


Prix
€ 52,00 – 42,00 – 32,00 – 16,00

Coproduction
BOZAR MUSIC | Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique

 

Soutien

Nippon Music Foundation


Info & tickets
+32 (0)2 507 82 00



Biographies

Sergey Khachatryan, violon

• Né en 1985 à Érevan (Arménie). • Nombreuses distinctions dont le Premier Prix au concours Reine Elisabeth en 2005. • Concerts en Europe, aux États-Unis et au Japon avec des orchestres comme le BBC Philharmonic, le NHK Symphony, le New York Philharmonic, le Berliner Philharmoniker, … • Participation à des festivals comme ceux de Ravinia et Blossom ainsi que le Mostly Mozart Festival de New York et les Nuits Blanches de Saint-Pétersbourg. • 2011-12 : le Bamberg Symphoniker s.l.d. de Herbert Blomstedt,, création mondiale d’un concerto d’Arthur Aharonian avec l’Amsterdam Sinfonietta… • Dernier enregistrement (Naïve) : Sonates et Partitas de Bach (2010). • Joue sur le Guarneri « Ysaÿe » de 1740 prêté par la Nippon Music Foundation. www.sergeykhachatryan.net

 

Lusine Khachatryan, piano

• Née en 1983 à Érevan (Arménie). Nombreuses distinctions. • Prestations avec l´Orchestre régional de Cannes, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre philarmonique arménien, l´Orchestre symphonique national d´Equateur… • Est invitée à participer à de nombreux festivals (Année Chopin à Erivan, l’Edinburgh International Festival…). • Joue avec son frère Sergey sur des scènes réputées comme le Wigmore Hall (Londres), le Théâtre du Châtelet, du Louvre et le Théâtre des Champs-Élysées (Paris), le Tonhalle (Zürich), le Palais des Beaux-Arts (Bruxelles), le Hoam Art Hall (Séoul), le Oji Hall (Tokyo), le Carnegie Hall (New York). • Discographie avec son frère Sergey : sonates de Franck et Chostakovitch (Naïve, 2008). • www.lusinekhachatryan.com

 


 

Un retour aux sources éclatant

 

Nul besoin d’encore présenter Sergey et Lusine Khachatryan aux habitués des planches bozartiennes. Cette scène, ils l’ont déjà foulée par deux fois : en 2006 et en 2010, électrisant l’auditoire dans des sonates pour violon et piano de Bach, Mozart, Beethoven, Brahms, Schumann et Franck. Aujourd’hui, le duo fraternel amorce un retour aux sources : à Bach d’abord, dont le spectre n’a cessé d’accompagner l’ancien lauréat du Concours Reine Elisabeth. À la danse ensuite, qui de tous temps constitua l’un des leitmotivs les plus puissants de la musique instrumentale. À la musique arménienne enfin, aux côtés de Babadjanian mais aussi de Komitas dont la Première Danse pour piano est originaire d’Yerevan, tout comme les musiciens de ce soir. En résulte un programme pétri de folklore caucasien, d’une virtuosité éclatante mais néanmoins jamais superficielle, qui met également en exergue les liens et influences unissant le génial Eugène Ysaÿe à Bach, son « obsession ». Afin que la cohérence soit complète, Sergey Khachatrian nous fait le bonheur de jouer sur un magnifique instrument fabriqué en 1740 par l’un des plus illustres luthiers italiens du XVIIIe siècle et contemporain de Stradivarius, Giuseppe Guarneri del Gesù – violon ayant appartenu à Ysaÿe lui-même lorsqu’il était au faîte de sa gloire (à partir de 1896). Le compositeur le qualifia d’ailleurs de « fidèle compagnon de [sa] vie » dans une inscription qu’il fit graver sous l’étiquette de Guarneri. L’instrument parfait pour le programme parfait.

(Alexandra Gelhay)

BOZAR: Sergey Khachatryan revient au Palais avec sa sœur Lusine.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s